Immobilienscout24 a été condamné : Les défenseurs des consommateurs mettent en demeure le portail immobilier

Renseignements sur la solvabilité
Les défenseurs des consommateurs mettent en demeure Immobilienscout24

Des défenseurs des consommateurs ont mis en demeure le portail de logement Immobilienscout24 pour avoir donné des conseils trompeurs lors de la recherche d’un logement. La raison en est la recommandation d’un renseignement précoce sur la solvabilité de la Schufa. Le portail de logement induit ainsi les consommateurs en erreur.

Immobilienscout24 est le leader du marché des portails de logement. Des défenseurs des consommateurs ont rappelé à l’ordre le portail pour avoir donné des conseils trompeurs lors de la recherche d’un logement. Recommander aux personnes à la recherche d’un logement de présenter un relevé de solvabilité Schufa dès la première visite est problématique du point de vue de la protection des données, argumente la Verbraucher Zentrale Bundesverband (vzbv), selon le « Süddeutscher Zeitung ».

Selon des informations publiées mercredi par le « SZ », la NDR et la WDR, la vzbz a mis en garde le portail immobilier berlinois sur plusieurs points. Selon le rapport, Immobilienscout suggère qu’un renseignement sur la solvabilité doit absolument figurer dans un dossier de candidature. Dans les villes où le marché de la location est tendu, un tel dossier est souvent demandé pour convenir d’un rendez-vous pour une visite.

Les autorités de contrôle de la protection des données de l’État fédéral et des Länder ont cependant jugé cette pratique illégale à plusieurs reprises. Selon le « SZ », elles ont stipulé par écrit en 2009 et à nouveau en 2018 que des documents sensibles tels qu’un renseignement sur la Schufa ne pouvaient être demandés qu’une fois qu’un contrat de location était disponible pour signature.

A cela s’ajoute le fait qu’Immobilienscout tire profit des pratiques critiquées : le portail propose la constitution d’un dossier de candidature comme prestation supplémentaire payante. Moyennant un autre supplément, les renseignements sur la Schufa sont également demandés directement. C’est du « commerce avec la crise du logement », critique l’association des locataires de Hambourg, interrogée par les chaînes NDR et WDR.