+ de morts lors d’une nouvelle attaque sur Zaporizhia +

Au moins 17 personnes ont été tuées lors d’une attaque sur la ville ukrainienne de Zaporijjia, selon le conseil municipal. Selon le président Selenskyj, de violents combats ont eu lieu autour de la ville stratégique de Bachmut. Tous les développements dans le liveblog.

06:25 heures

Des morts dans une nouvelle attaque sur Zaporizhia

Au moins 17 personnes ont été tuées lors d’une attaque nocturne de missiles russes sur la ville ukrainienne de Zaporijjia. « Suite à une attaque nocturne de missiles sur Zaporizhia, des maisons et des rues d’un quartier résidentiel de la ville ont été endommagées », a écrit le secrétaire de la municipalité, Anatoli Kurtev, sur Telegram. Selon Kurtev, au moins cinq maisons privées ont été détruites et une quarantaine endommagées. L’armée ukrainienne a confirmé l’attaque et a déclaré qu’il y avait des dizaines de victimes.

Auparavant, on avait appris que le bilan de l’attaque au missile russe sur la ville jeudi s’élevait à au moins 17 morts. C’est ce qu’a rapporté le service public ukrainien des urgences.

Zaporijia est située dans la partie sous contrôle ukrainien d’une région qui a été annexée par le président russe Vladimir Poutine en même temps que trois autres territoires ukrainiens, en violation du droit international. La ville a déjà été attaquée à plusieurs reprises au cours des dernières semaines. Elle est située dans la région du même nom, où se trouve également la centrale nucléaire de Zaporizhia, occupée par la Russie.

Les parties au conflit comme source

Les informations sur le déroulement de la guerre, les tirs et les victimes fournies par les services officiels des parties russes et ukrainiennes au conflit ne peuvent pas être vérifiées directement par un organisme indépendant dans la situation actuelle.

05:12 heures

Des plongeurs russes doivent examiner le pont de Crimée

Des plongeurs russes doivent examiner aujourd’hui les dégâts causés par la forte explosion sur le pont routier et ferroviaire menant à la Crimée. Selon les agences de presse russes, le vice-premier ministre Marat Khusnullin a déclaré que les plongeurs commenceraient leur travail à 6 heures du matin (5 heures CEST).

03:09 heures

Le bilan de l’attaque de Zaporizhia s’alourdit

Après une attaque de missiles russes dans le centre de la ville de Zaporijjia jeudi, le nombre de morts a encore augmenté selon les informations ukrainiennes. Au moins 17 personnes ont été tuées, dont un enfant, a annoncé le service public ukrainien d’urgence sur Telegram. Samedi, les autorités ukrainiennes avaient déjà corrigé le bilan à 14 morts.

La ville de Zaporizhia, contrôlée par des unités ukrainiennes, se trouve dans la région du même nom, où se trouve également la centrale nucléaire de Zaporizhia, occupée par la Russie. Moscou avait annexé la région cette semaine, bien qu’elle ne soit pas entièrement sous le contrôle des troupes russes. Par décret, le président russe Vladimir Poutine avait également placé mercredi la centrale nucléaire sous administration russe.

01:56 heures

Selenskyj : de durs combats pour Bachmut

Les troupes ukrainiennes semblent engagées dans de violents combats près de la ville stratégique de Bachmut, dans l’est du pays. « Nous tenons nos positions dans le Donbass, notamment en direction de Bakhmout, où la situation est maintenant très, très difficile », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Selenskyj dans son allocution vidéo nocturne. Les forces russes avaient déjà tenté à plusieurs reprises de s’emparer de la ville.

La ville stratégique de Bakhmout, dans l’est de l’Ukraine, est fortement contestée, selon le président Selenskyj.

Image : dpa

Les parties au conflit comme source

Les informations sur le déroulement de la guerre, les tirs et les victimes fournies par les services officiels des parties russes et ukrainiennes au conflit ne peuvent pas être vérifiées directement par un organisme indépendant dans la situation actuelle.

01:44 heures

Röttgen met en garde contre l’intimidation par les menaces nucléaires

Le responsable de la politique étrangère de la CDU, Norbert Röttgen, a mis en garde contre la tentation de se laisser intimider par les menaces nucléaires du président russe Vladimir Poutine. « Si nous nous laissons une fois faire par le chantage de Poutine, alors nous sommes durablement foutus », a déclaré Röttgen aux journaux du groupe de médias Funke. Une dissuasion crédible face aux menaces de Poutine reste décisive pour empêcher une nouvelle escalade. Pour cela, les Etats-Unis sont « aussi indispensables que préparés ».

Le politicien CDU a appelé à « garder la tête froide et à s’en tenir strictement aux faits ». Il a notamment déclaré que Poutine voulait poursuivre la guerre. « Dans le cadre de cette guerre, il essaie de nous faire peur ». Depuis le début de la guerre d’agression de Moscou contre l’Ukraine, le président russe Poutine a plusieurs fois menacé indirectement d’utiliser des armes nucléaires.

01:03 heures

Le liveblog de samedi à lire